Et le temps a coulé...

Publié le par medicaland.over-blog.fr

... Et Lys a grandi. Avec ses deux parents. Elle a aussi embelli (normal, c'est notre fille!) et sacrément avanc à tous les points de vue. Que s'est-il donc passé en un an et demi ? Un bon millier de choses.

 

- La fin d'une guerre inutile et traumatisante contre des aveugles par choix ou par peur. Des amis et des membres de nos familles nous ont soutenus, un admirable médecin traitant (qui restera longtemps pour ma famille le médecin "idéal") et un psy me connaissant réellement ont pris le risque de nous épauler et de certifier de la bonne santé de notre puce et de notre attitude en adéquation avec notre rôle de parents,  une avocate a su nous aider à porter notre voix, mon cher et tendre a réalisé un miracle de courage et d'éloquence (il faut vraiment lui rendre hommage !) et un juge non content de nous faire confiance, a gentiment taclé nos vilains adversaires. C'est peut-être mesquin mais j'ai assez aimé lire dans son compte rendu d'audience que mon intelligence et ma lucidité suffisaient à présumer de mes capacités parentales ! Non-lieu, clôture de la procédure et champagne...

 

Que dire de tout cela, si longtemps après ? Tout d'abord, j'aimerais répondre à une question souvent posée : "ne comprends-tu pas les craintes des gens qui vous ont projeté dans ce bordel ?" Eh bien, en toute honnêteté, oui... mais non !

Tout d'abord parce que ce ui nous a été opposé, ce n'est pas "vous vous occupez mal de votre fille" mais "vous pourriez vous en occuper mal dans l'avenir" et/ou "votre façon de vous occuper de votre fille n'est pas usuelle". Vous admettrez que ce n'est pas exactement la même chose.

Je ne suis pas devin et je ne saurais en aucun cas prédire que ma fille sera heureuse chaque jour de sa vie et que ses parents sont infaillibles. Si une bonne fée passe dans le coin, je veux bien qu'elle nous fasse ce don, cela dit ! Mais quels parents peuvent dire avec certitude "tout ira toujours bien" ?  D'autant que les difficultés à affronter un peu "moins classiques" que pour le commun des mortels, nous les avions étudiées et y avions apporté des solutions, certes originales, mais efficaces ! Nous avons tatonné, hésité, adapté... Et Lys était heureuse et en parfaite santé !

Quant à notre façon peu conventionnelle de faire les choses, je mets au défi une puéricultrice de mettre une couche à une pucinette peu coopérative avec des moufles et un voile sur les yeux... Eh bah moi, j'y arrive ! Et Lyly, malgré son poids qui a bien augmenté depuis ses six mois, continue à me faire confiance pour li faire faire l'avion, alors vous imaginez bien que pour piquer un petit dodo sur mon épaule, elle ne se gêne pas !

Bref, je ne peux pas dire que notre fée sera toujours heureuse mais nous nous y emploierons toujours et nous sommes parfaitement capables d'assurer sa sécurité.

Si Chéri et moi avons décidé de laisser la grossesse aller à terme et d'assumer le fort beau, baveux  et gazouillant résultat, c'est parce que nous avions réfléchi, non pas seuls mais entourés de professionnels au courant de mes handicaps et des peurs du papa, d'amis non complaisants et de nos attentives familles. Nier ce long, douloureux et minutieux travail au profit de théories issues de livres et non de NOTRE réel, non, je ne le comprends toujours pas et je reste profondément en colère contre ces gens.

 

J'aurais pu entendre une proposition d'aide (pour des gestes techniques qui auraient pu être simplifiéspar exemple) ou des solutions pour me reposer quand passé et douleurs jouent à cache-cache avec moi. Pour cela j'étais demandeuse et prête à accepter des contraintes supplémentaires à celles que nous nous imposions déjà. Mais pas cette simple reprise de cases à cocher pour être dans les clous.

 

Une autre chose qui me met aussi profondément en colère et que le temps n'efface pas, c'est cette suffisance poussant ces "professionnels" à affimer que si nos familles/amis se solidaisaient autour de nous pour proposer leur aide, c'étaient qu'eux comme nous étions dans le déni... c'est vrai, c'est parce qu'on ne connaît pas les difficultés qu'on cherche à les pallier !

 

C'est assez étrange, j'écris sur cette affaire, qui est donc close, et la rage me reprend, toujours aussi forte. Et pourtant, aujourd'hui, Lily ronfle paisiblement dans son lit avec ses poupées. Et je sais pourquoi : si, malgré mes handicaps je n'avais pas eu courage et lucidité (jetons-nous allégrement des fleurs...), si mon compagnon n'avait pas su élever la voix, si nous n'avions pas eu un entourage et des soignants aussi formidables... bref, si nous n'avions pas eu de quoi nous défendre avec aisance... juste un poil plus de timidité, un soupçon de hargne en moins... le piège se refermait sur nous. Et sur Lys.

Et je n'aurais pas eu cette photo pour vous prouver comme notre fille est une enfant en danger... de se faire dévorer de câlins !DSC_0906-copie-1.JPG

 

Bon, euh... je vous arrête tout de suite : Si les vêtures de tout le monde ne sont guère actuelles, ce n'est pour une fois pas dû à notre excentricité naturelle  mais bel et bien à un événement exceptionnel et porteur de joie  (il faut bien, après la colère !)

 

Pour Lys, pour notre amour, Chéri et moi nous sommes mariés il y a quelques mois. Et comme nous sommes définitivement un peu fous, nous avons prononcé nos voeux sous un magnifique dolmen, bénis par les éléments (oui, bon, y a un orage qui nous est tombé dessus, quoi, mais ça fait moins romantique dit ainsi!)  et acompagnés par les chants et la musique de joyeux trouvères. Vive le moyen-âge ! 

 

Cette page de notre histoire mérite cent fois plus de mots que la navrante mésaventure précédente. Mais je n'ai pas envie de vous abrutir de "je les aime. Mondieu que je les aime. C'est délirant à quel point je les aime." sur dix pages. 

Chéri et Lys, mes deux merveilles. Mes deux plus belles victoires, parce que ce n'est pas moi qui les ai gagnées, mais notre famille.

 

Lys parle maintenant, alors je vais lui laisser le dernier mot : "papa est là, maman est là et Lily est là aussi".

Commenter cet article

dan 02/11/2014 17:57

Bonjour
Je suis sincèrement très contente que tout aille bien pour vous et votre famille.

Bonne continuation

Dorian 04/09/2014 21:09

On commençait à s'inquiéter...