Petit interlude avant le pavé...

Publié le par medicaland.over-blog.fr

En retard, encore et toujours. Procrastination ? Oui, mais pas que. Aujourd'hui, pour la peine, deux billets. Vous allez vite comprendre pourquoi. Avant de vous infliger le pensum du long billet promis depuis des lustres (pardon, Schtroumphette, mea culpa, tout ça, tout ça ! ), il faut que je vous parle sérieusement. De quoi ? De qui plutôt. Et encore, je ne sais pas comment vous les présenter tous les deux, sachant qu'ils font partie de ces gens qui ont une tendance très nette à me montrer les crocs quand je dis du bien d'eux. Sauf que là, pour le coup, tant pis, j'assume ! Au pire, on va mettre ça sur le compte de ma fragilité psy, hein ?

 

Donc, d'abord, et avant tout, je vais diriger les spotlights sur Istria. Non, ma vieille, tu ne t'enfuis pas, tu restes sagement ici et tu ne râles pas ! D'abord, c'est toi qui a commencé... Istria, vous disais-je.  femme de caractère, Actrice amatrice talentueuse, et complice sagasphérique hors paire. Notez l'habileté dont je fais preuve, à glisser subtilement l'info la plus importante entre deux autres qui ne sont pas négligeables pour autant. 

 

Ah, euh, pour les gens du fond qui n'ont pas bien révisé, la sagasphère, c'est le monde des sagas mp3. Kezaco, une saga mp3 ? Eh bien, c'est une histoire jouée uniquement à l'audio. Et si un peu de découverte ne vous fait pas peur, allez donc visiter ici ! Bon, il y a de tout, de l'excellent comme du médiocre, mais à vous de vous faire un avis sur la liste des sagas obligeamment mise à disposition. En généraol, le nombre de bravos est un assez bon indicateur de qualité. En général.

 

Bref, je m'égare et Istria commençait à soupirer de soulagement, ravie que je l'oublie un peu. pas de chance, j'y reviens. Istria est donc une très bonne actrice. Si vous voulez vous en convaincre, écoutez-la lire le prologue d'Ex Nihilo, écrit par Gerick. (oui, c'est la pause pub, aujourd'hui.)

 

Or, si Istria m'a déjà proposé sa plus belle interprétation et une aide inestimable pour un projet de saga personnel, ce n'est pas de ça dont je vais vous entretenir ici, mais d'un superbe cadeau qu'elle m'a fait. Après avoir atterri sur mon modeste blog et avec sa malice habituelle, elle a décidé de me faire l'immense honneur d'y mettre son grain de voix et de transformer mes petits billets en livre audio.

 

Alors comment vous dire ça simplement et sans en faire des tonnes ? Je suis touchée par ce qu'elle a fait mais pas seulement. Ce n'est pas comme si je recevais le dessin plein d'amour d'un petit gamin de six ans,façon "oooh c'est beau, mais... qu'est-ce que c'est ?". Non, c'est plutôt comme si un grand nom du cinéma décidait d'adapter une de mes historiettes en film. Istria est pour moi une des comédiennes les plus compétentes dans l'univers mp3 et le fait qu'elle se penche sur mes textes et les rende nettement plus intéressants grâce à ses dons, c'est juste magique.

Là, normalement, c'est le moment où vous vous demandez tous quand vous allez enfin entendre cette oeuvre qui me rend si lyrique... Eh bien, pas de chance, vous allez encore devoir attendre. Je sais que la demoiselle ne supporterait pas que je vous fasse ouïr un travail non achevé, même s'il est déjà très bon. Mais je vous garantis que vous serez les premiers à écouter le résultat final.

 

Hem, bon, si vous n'avez pas une mémoire de poisson rouge sous anxiolytiques, vous vous souviendrez qu'en introduction, je vous ai parlé de deux personnes à vous présenter...

 

Il est temps de mettre en lumière le second personnage de ce billet, le tout aussi talentueux et bien trop discret Mitearalone. Lui, son rayon, c'est la musique. Et avec ses notes, il sait faire rêver, frémir... Mity est ce que j'aime à considérer comme un vrai diamant caché sous trente couches de modestie mal placée. Perfectionniste à l'extrême, il refuse catégoriquement de rendre publique une composition non conforme à ses critères plus que stricts de qualité.

 

Malgré mes piètres qualités en matière musicale, il me fait souvent la faveur de me faire tester en avant-première ses morceaux. Inutile de préciser que j'apprécie, pas vrai ? Le tout étant de le lui faire rentrer dans le crâne à coups d'éloges mérités. vous m'aideriez ? Bien sûr, je ne vais pas vous demander de vous inscrire sur le forum du Netophonix pour aller l'acclamer, mais si vous appréciez son travail, un mot en commentaire ici lui fera toujours plaisir.

 

Figurez-vous, chers lecteurs et bientôt auditeurs, que ce charmant jeune homme s'est aussi engagé dans le projet dingue d'Istria et va m'en créer la partie musicale. Non mais je vous jure...

 

Là, normalement, c'est le moment où vous vous demandez tous quand est-ce que je vais vous faire écouter le résultat du travail de ces deux fous. Eh bien... pas maintenant, il faudra patienter sagement.  je ne ferai pas injure à Istria et Mity en vous montrant quelque chose de non finalisé, même si j'en crève d'envie tant je trouve déjà excellent ce que j'ai entre les mains. A la rigueur, si vous insistez, il me reste une chansonnette d'Istria dans mes archives... Aïe, pas taper, vilaine ! Bon, non, vous n'aurez rien... pas encore. Mais je vous promets que dès que ce sera audible de l'avis de mes deux compères, vous serez les premiers à l'avoir dans les oreilles.

 

Il ne me reste qu'une question... oseront-il aussi mettre en scène ce billet qui leur est dédié ?

Commenter cet article

razmow 13/09/2012 23:23

peu être une bd , en tout cas peu être la couverture. :)

Caritate 03/05/2011 03:43


Comment ai-je fait pour te "rater" pendant ces longues semaines ? Je m'en veux, mais je suis contente de t'avoir retrouvée. Et bravo, j'espère que ce blog débouchera sur un bouquin !


medicaland.over-blog.fr 24/05/2011 22:31



J'aimerais beaucoup mais tu noteras que je suis toujours en retard !